Débordée…

arg

Crédit dessin : inconnu

Il y a quelques temps je vous parlais de la parution à venir de mon second roman. La dernière ligne droite a pris un peu de retard autant de la part des éditions ipagination que de la mienne. Je suis plongée jusqu’au cou dans la toute dernière relecture de cette histoire. Je trouve un tas de raisons pour ne pas avoir envie de voir sa publication aboutir : histoire sans intérêt, écriture médiocre, obsession maladive de ne pas avoir vu une répétition ou une faute d’orthographe évidente et d’autres idioties de la sorte toutes très sérieuses. On est ce que l’on est. Le doute est un moteur puissant et tout autant épuisant. Je crois que j’ai vieilli de dix ans en une semaine, c’est très perturbant, je vous assure 🙂

Je manque un peu de temps pour tous vous lire ou visiter vos blogs comme je le souhaiterai, mais je ne suis pas très loin.

A très vite !

 

 

 

 

30 réflexions sur “Débordée…

  1. Comme cela fait 3 semaines que tu as écrit ce mot, tu dois avoir avancé 😉 tu vois, tout arrive.
    Il est normal que le doute s’installe. N’est-ce pas ce qui accompagne ce que l’on fait lorsque l’on veut que ça soit presque « parfait » (parfait, mot que je déteste. la perfection est ennuyeuse) ?
    C’est une épreuve aujourd’hui, ça sera un souvenir demain.
    Je pense que tu peux te faire confiance.
    Belle journée à toi Laurence.

    J'aime

    1. Oui, Val, j’ai si bien avancé que voilà une semaine que j’ai lâché « le bébé ». A l’éditrice maintenant de bosser… et il y a du boulot…
      Ah, la confiance en soi… quand on a été jugé très souvent médiocre à l’âge où l’on se construit, ça laisse des marques indélébiles. Apprendre à m’estimer, c’est depuis, le travail de toute ma vie 🙂
      Belle journée à toi.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, écrire, c’est mettre sa volonté à l’épreuve du doute. Et tu as raison, et c’est réconfortant, c’est de savoir que ce sentiment est valable (en général) pour ceux créent 🙂
        Quant à moi, je suis sur la toute fin de l’avant-dernier chapitre. Ensuite, quand j’aurai entièrement terminé la réécriture, il y aura encore une (ou deux ou trois… ) relecture approfondie. Après quoi, je serai à peu près sûre de moi pour le faire corriger. Et là encore, après le retour de corrections, relecture pour corriger ce que j’aurais cacaté.
        Donc si tout va bien, j’espère pouvoir publier le format électronique avant la fin de l’année, et le format papier (qu’il me faudra mettre en forme auparavant – gros boulot en perspective, là aussi) au tout début de l’année prochaine. Voilà, voilà, tu sais tout 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Je vois que tu es aussi pointilleuse que moi :)… et pas au bout de tes peines… Merci pour les nouvelles, et les précisions apportées sur ton travail. Bon courage à toi aussi Marguerite !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s