La naissance d’un jour

photoarticle1

C’est dans l’émergence du souffle du vent, dans l’agitation des vagues et le son brut de l’océan que nos envies dansent. On se forge à l’encre des couleurs quand bien même d’autres s’échappent à l’orée de la pensée. On y lit des tranches d’existence, le pourquoi et le comment des choses, des fractions de temps qui narrent le passé, dessinent le présent, projettent le futur. Galets et cailloux roulent sous nos pieds et de temps à autre, face à l’instabilité, nous tanguons. Puis, au delà de l’équilibre, nous lâchons tout. Rien ne sert de s’arrimer.

L’aube est chaude, frappée de sel, d’iode et de vent sauvage. Nos pas – empreintes fugaces arrachées au temps – estampillent le sable. Et notre regard s’immobilise, planté sur la ligne courbe de l’horizon.

On s’imagine alors sans début, ni fin. Les bouleversements de nos corps vieillissants n’enlèvent en rien la vive vibration d’un cœur toujours en éveil. On aspire l’air chargé d’embruns. Les parfums de la mer – tenaces – s’engouffrent dans nos têtes, s’impriment sur la peau. Long, long, long temps.

L’onde se balance, agite des éclats de soleil au creux des vagues.

c’est là, dans l’oubli du monde qui s’affole, qu’on touche la lumière du jour.

 

 

19 réflexions sur “La naissance d’un jour

  1. Qu’il est beau de te suivre, d’être immergée dans cette lumière du jour.
    C’est tout juste si le sable ne se dérobe pas sous mes pieds alors que je suis assise face à l’écran. Je viens de voyager entre sensations et souvenirs.
    Ton texte est vraiment beau, sensible et résume ce sentiment de VIVRE en savourant, au fil des années, la vie, belle, dans le tangage comme dans la stabilité.
    Les grains de sables ne sont pas toujours une chose négative, la preuve, là ils sont bonheur.
    Merci.
    Bon retour et belle reprise à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un lieu privilégié où l’inspiration est porteuse. J’y puise beaucoup du beau et l’essentiel des choses… C’est comme un chant dont on reste à l’écoute. Le tien, Val, est aussi fort dans tes mots et le partage de tes photos. Merci d’y voir et d’y « entendre » le mien aussi…

      J'aime

  2. Ce fil, de l’eau comme celui de la vie, fragile et insaisissable que tu déroules ici et qu’on attrape à pleine main pour ne pas le perdre, le regard tremblant cilié de sel et de sable. On se demande juste si c’est bien les embruns qui s’écoule sur notre joue .Une vague après l’autre le temps caresse le rivage de nos vies. Le regard s’envole toujours aussi loin sur l’horizon à chaque vague un peu plus près, un peu plus près. Comme chaque jour naissant. C’est très émouvant ce que tu écris ici. C’est mon présent au bord de l’eau séant. Merci de ce bout de cœur offert.

    Aimé par 1 personne

  3. Un nécessaire retour aux sources, réapprendre à lâcher prise un peu comme lorsqu’on se noie et que les flots nous déposent sains et saufs sur le rivage.. Très beau texte et très belle photo qui illustre très bien ces tranches de vie.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s