Éphémère (étape2)

Éphémère (étape 1) à voir ICI

Il est encore tôt, le souffle de l’air déjà chaud. Sur la plage, seuls quelques surfeurs et joggeurs ont investi les lieux. J’ai choisi un endroit un peu éloigné de l’eau. La marée est descendante mais les vagues – puissantes – viennent haut sur le littoral.

Comme lorsque je travaille sur une toile blanche, je ne sais pas à l’avance ce qui émergera de ce projet. J’avance à tâtons, sans réelle prise avec l’ensemble.  Je réalise que le sable est trop sec, il laisse des empreintes de mes doigts et si cela me gêne au départ, je me dis que cela fait partie de l’expérience.

Comme un chant ininterrompu, le grondement incessant de l’océan apaise toutes interférences. Je m’isole du monde et pourtant, pourtant, je m’y trouve fortement ancrée. Chaque geste, chaque pose de galet, de caillou, de bois flotté devient une évidence. Petit à petit, l’Éphémère se construit.

A suivre…

DSCF6126DSCF6223artblog2

Photos  : Amaël

 

Publicités

21 réflexions sur “Éphémère (étape2)

  1. C’est beau Laurence, très. Et je suis joliment amusée de savoir que tu peins des galets, j’en peins aussi, j’aime ça. Là où je vis, les plages sont de galets, et j’aime les entendre rouler, les voir vivre, et tenter de les « interpréter »….

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci beaucoup Flo ! Je suis ravie de savoir que toi aussi tu poses ton empreinte sur des galets. A quand des photos sur ton blog ?
      Sur la plage ils sont rares, on trouve surtout des cailloux, mais tu viens de me donner une idée. Je vais aller faire un tour sur les bord de la Garonne. Elle est très basse en ce moment… et les galets (imposants) y sont nombreux. J’ai bien envie d’en récupérer quelques uns et tester un support plus grand 🙂
      J’aime beaucoup quand tu évoques la terre où tu vis. A chaque fois j’y perçois une grande tendresse et une profonde affection pour ce lieu, un beau lien intime…

      Aimé par 1 personne

    1. Au début, j’avais pensé à travailler du land art, mais très vite les galets sont devenus comme des supports de toiles, j’avais vraiment envie d’y inclure ma perception graphique, et tenter de l’intégrer à la nature. Une sorte de partage éphémère 🙂
      Merci Alma. J’aime beaucoup le travail de James brunt

      Aimé par 2 personnes

    1. On a souvent comparé certaines de mes toiles à l’art aborigène. 🙂
      C’est toujours une surprise pour moi d’entendre que mes graphismes évoquent d’autres arts… surtout quand j’ignore tout de cet art. Je vais donc aller voir de plus près l’art maori. Merci Marguerite !

      Aimé par 2 personnes

      1. J’ai été voir !! C’est superbe ! Merci pour la découverte. Effectivement on retrouve des similitudes dans le graphisme ! J’aime bien l’idée d’une possible « connexion » entre les peuples… au delà de toutes frontières 🙂

        Aimé par 3 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s