Aujourd’hui est un autre jour

woman-1031000_640

On blâme le jour assombri, le monde blessé au contact froid des tourmentes. On critique le diable et les illusions éphémères de nos croyances stériles. La facilité à aimer le factice et les lumières à outrance. Certains s’imaginent meilleurs à pleurer sur la bêtise humaine.

On peut penser que c’est dans l’air. L’air du temps, l’air de rien, l’air d’ailleurs. On flirte avec la noirceur, on l’encourage de mille mots aisés, d’images scandées à outrance. On pactise avec nos mains, nos regards mordants, nos blessures effleurées mises à jour. Hommes pétris de défauts, on frôle la tendance à l’oubli et puis oui, on oublie.

On oublie que depuis la nuit des temps se bousculent la violence et l’oppression, le pouvoir, la domination, on oublie qu’il n’y a là rien de bien nouveau, juste quelques variations au fil des siècles, à peine quelques différences d’époques.

Et pourtant. Pourtant, il y a ceux pour qui aujourd’hui est un autre jour. Ceux, toujours en mouvance, les pieds sur terre à lever les yeux vers le ciel et qui osent dire que c’est beau, et oui, ceux qui regardent le verre à demi plein plutôt que celui à demi vide, ceux qui usent leur temps à insuffler des sourires à des petits riens, à semer, semer, semer sans grands cris, ni grands éclats, ceux qui malgré la peine et la douleur donnent des couleurs à chaque pas.

Nul besoin d’être grand dirigeant pour œuvrer le monde. Il y a ce possible d’entreprendre le quotidien. Y instiller des sourires et peu importe savoir où ils atterrissent, peu importe, oui.

Disperser au vent du jour, ils ne nous appartiennent déjà plus.

Crédit photo : Pixabay

14 réflexions sur “Aujourd’hui est un autre jour

  1. C’est vrai. Mais. Comment ne voir que ce qui est beau? Comment être heureux en occultant la misère et la souffrance des autres, comment ne pas dénoncer, hurler, crier pour que nous soyons un maximum à en prendre conscience et qu’enfin on évolue, ne serait-ce qu’un tout petit peu vers un idéal? Ce serait un peu comme gagner au loto et oublier les autres, ceux qui meurent de faim, d’injustice, de violence…
    Il me semble qu’il faudrait voir le verre à moitié vide et faire en sorte qu’il se remplisse pour tous.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je ne vois pas que ce qui est beau, loin de là. Mais sous couvert que le monde va mal certains manipulent la sensibilité des autres, en usent pour instiller la peur. ça pullule dans les médias, sur les réseaux sociaux et je ne suis pas certaine que ce soit la meilleure solution pour ouvrir les consciences.

      Aimé par 4 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s