Éphémère(s)

Éphémère 1

éphémère8a
Bois flottés peints, galets aux impressions graphique se mêlent aux matériaux naturels.

Voici donc la vue d’ensemble d’Éphémère. Comme souvent lorsque je crée dans la spontanéité, le résultat n’est pas toujours à la hauteur de mes attentes. Là, en l’occurrence le vide y est plus important que je ne le pensais, les espaces dans la composition trop grands. Le fait de travailler sur un support sans limites a certainement perturbé ma perception de l’espace. Et plus difficile encore, il a fallu que j’accepte le fait de m’exposer différemment, même si les heures choisies étaient assez matinales et somme toute assez peu fréquentées.

A l’inverse de mon travail sur toile, c’est une œuvre qui m’a demandé beaucoup de temps en amont et en comparaison peu de temps pour sa réalisation : recherche de cailloux, galets et bois flottés et surtout créer chaque graphisme unique sur les supports choisis (mes moments préférés)

Une certaine insatisfaction perdurait face au rendu final, aussi comme je peux réagir en peinture, je décide – avant de quitter la plage – de poursuivre la performance avec une composition et une lumière différentes.

Le sable sur lequel je pose galets et bois flottés est humide contrairement au premier « tableau ». Disposer les matériaux sur le sable humide est plus aisé. D’autres jeux d’ombres et de lumière se dessinent… Les gestes sont assurés, la réalisation rapide, tout me parait plus facile… une dernière photo avant de remballer le matériel et puis mon fils aîné – improvisé photographe – et moi-même reprenons le chemin du retour…

Éphémère 2

éphémère 2J’aime l’idée que ces « tableaux » n’existent que dans l’instant. Sans autres traces que celles laissées par les empreintes sur le sable très vite effacées par le vent et l’eau…

Demeurent des photos et le souvenir de mes mains qui mettent en scène une idée d’éphémère.

Un grand merci à mon fils Amaël qui m’a suivie ce matin-là alors que dormait encore toute la maisonnée, et sans qui, je n’aurais pu réaliser cette série d’articles.

Photos : Amaël

Publicités

18 réflexions sur “Éphémère(s)

  1. Tu n’es pas totalement satisfaite de ton œuvre, mais moi en tant qu’observatrice, je pense qu’elle est totalement différente selon l’angle de vue. Je perçois cet espace, ce vide quand je regarde tes photos prises de haut, à la verticale, mais les photos prises de plus bas, dans un angle différent, offrent une vision totalement différente et là, la notion de vide s’efface. Cela prouve qu’une même chose est totalement différente selon l’angle ou la personne qui regarde.
    L’éphémère n’existe pas vraiment car ta pensée lui donne une dimension bien plus importante dans le temps et le fait de partager cette œuvre éphémère avec nous, efface cet notion car il suffit que je repense à elle pour qu’elle vive encore un peu.
    J’aurais aimé faire des photos de ta composition allongée sur le sable.
    Merci à toi et à ton fils pour ce partage.
    Tes cailloux sont splendides. J’adore.
    Belle journée à toi et à bientôt si je reprends le chemin du web 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Val, Contente de te lire. 🙂
      J’aime beaucoup ce que tu dis de cette œuvre éphémère. L’idée qu’elle puisse continuer à vivre dans les souvenirs des uns et des autres me plait beaucoup.
      A bientôt, Val. Je te souhaite le meilleur, dans les lieux qui te sont chers. Porte-toi bien.

      J'aime

  2. C’est parfois compliqué les attentes d’un artiste face à son oeuvre. Ce qu’il livre est généralement figé dans le temps, alors que lui-même évolue. Souvent, par la suite, dans une oeuvre passée, il aurait envie de refaire des trucs différemment.

    Ici, il y a quelque chose de particulier dans ce que tu as créé. D’abord, ce n’est pas figé dans le temps, ce que tu as créé évolue de minute en minute avec le déplacement de la source lumineuse et puis, sur la plage, ça reste très éphémère. Donc, ce n’est pas une oeuvre figée dans le temps, au sens habituel de la chose. Par contre, curieusement, il y a les photos qui installent la permanence et ajoute à l’oeuvre par la prise de vue, en plongée, en perspective ou en cadrant et mettant l’emphase sur quelques éléments en particulier.

    Pour ma part, le détail ici me parle plus que la vue d’ensemble, comme si la somme des éléments a pour moi une valeur émotive plus grande que l’oeuvre toute entière. J’espère que tu as tout de même ramené les galets peints, parce qu’ils sont particulièrement jolis.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci infiniment Pier pour ton retour. Je suis totalement d’accord avec toi. Mes toiles sont sans cesse en évolution…comme moi 🙂 (Les seules qui ne subissent pas ce sort, sont celles qui ne m’appartiennent plus.)
      Effectivement le facteur temps joue beaucoup dans Éphémère. L’idée même que cette œuvre a un temps très limité dans sa création crée aussi une certaine notion de distance, l’implication n’y est pas la même, forcément et puis, avec le recul, cet espace difficile à définir qui m’a beaucoup perturbé.
      Je comprends très bien que tu sois plus sensible aux photos qui détaillent des instants que la vue d’ensemble, ils reflètent davantage ce que je souhaitais mettre en avant sur ce travail aussi je suis contente que tu y aies été réceptif 🙂
      Et oui, j’ai conservé les galets peints… j’ai d’autres projets pour eux ! 😉

      Aimé par 1 personne

  3. il me semble que je saisis ton insatisfaction, laurence car je ressens énormément de plaisir, d’élan d’enthousiasme quand je regarde les photos de ‘détails’ et l’intensité de cette onde de plaisir baisse un tout petit peu quand je suis face à l’ensemble…….comme si la ‘finitude’ des contours bloquait quelque chose….
    cela n’enlève rien à la qualité et à la beauté de ton travail bien sûr! mais je crois que je te comprends 🙂
    bravo à amaël et toi pour ce moment d’exception! ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, Maly, il y a peut-être bien de cela dans cette insatisfaction ! Je regrette un peu de ne pas l’avoir « retravailler » sur le moment,et en même temps je voulais rester dans cette spontanéité éphémère, ne pas privilégier le recul nécessaire que je m’autorise en peinture ou en écriture pour retravailler idées et structure d’une œuvre. Ravie de ton retour sur ce travail. Merci beaucoup !

      Aimé par 1 personne

  4. Les 2 séries sont très belles. J’aime beaucoup la n° 1, et j’aime beaucoup… la n° 2. ❤️
    Toutes les deux évoquent la fraîcheur, le soleil, l’été, le temps immuable, le temps éphémère. Je trouve qu’il y a énormément de poésie dans ces deux performances.
    C’est vrai qu’en matière de création, nous avons nos moments favoris. Pour moi, c’est quand l’idée vient juste de surgir, et que je commence à la jeter telle quelle sur le papier ; ce sont ces instants de création pure, qui font qu’on poursuit l’aventure créatrice – du moins, c’est ce que je crois, et ce que je ressens comme tel.
    Merci pour ce beau partage Laurence !

    Aimé par 2 personnes

    1. J’aime beaucoup l’idée de temps immuable et tout autant éphémère que tu évoques. Ce sont des notions très présentes aussi dans mon travail sur toile, même si moins évidentes 🙂
      Oui ! Totalement d’accord avec toi, sur l’idée qui vient de surgir, que l’on jette sur le papier c’est l’impulsion même de la créativité qui se met en branle… un moment jubilatoire ! 😉
      Merci à toi Marguerite, très touchée de ton retour.

      J'aime

  5. Je suis touchée par ton oeuvre, t’imaginant l’espace que tu as ouvert et nourrit pour accoucher de ces formes, de ces couleurs, de ces matières ensemble.
    Cette sensibilité me touche énormément.
    Cet éphémère me fait penser à un vortex, où l’espace est délimité mais dans lequel le mouvement est fluide et infini. Cette continuité dans les formes, les différences, cela m’inspire réellement. Comme une inscription, une empreinte runique sans pour autant en identifier une seule. Comme un mélange mais qui s’épouse avec facilité et aisance.
    Merci Laurence. C’est magnifique

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s