Message à ceux qui ne me lisent pas (Paradoxe assumé)

ee119b7338e553835fadbfbf2dc947f7Vous qui êtes à la recherche de nouveaux abonnés, ayez l’intelligence de lire mes articles au lieu de les bombarder de « j’aime » sans prendre le temps de les lire. Je peux comprendre que le manque de temps joue beaucoup dans le désir de faire vite savoir que vous aimeriez que je vienne faire un tour chez vous. Malheureusement pour vous et heureusement pour moi, je ne retire aucun plaisir à ces manifestations de compliment factice. Mieux vaut une seule lecture réelle, appréciée dans sa globalité qu’une dizaine de clics à la minute. J’aurais alors envie de venir vous rendre visite à mon tour et non pas celle de fuir loin de vos blogs.

Crédit photo Pinterest

58 réflexions sur “Message à ceux qui ne me lisent pas (Paradoxe assumé)

  1. C’est râlant de ne pas avoir de likes, c’est râlant d’avoir des likes de gens qui ne lisent pas et qui veulent juste un retour sur investissement. L’important est certes de s’amuser. Un blog pour de l’argent ou autre prétexte attractif je n’y crois guère sans se corrompre. Parfois il n’y a pas d’abonnés au numéro que vous avez demandé, l’arbre cache la forêt de tous qui s’abonnent sans jamais lire. Je préfère 10 visiteurs qui commentent que 100 qui décorent le paysage. Tant mieux pour ceux qui parviennent à leurs objectifs s’ils en ont. Sur mon blog il y a marqué en grand « Ne vous abonnez pas ! » Si vous désirez savoir pourquoi allez là-bas lire l’explication. Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

  2. Cela fait du bien de voir que son travail plait grâce aux likes et aux commentaires. Surtout lorsque les lecteurs reviennent… Mais aimer un article sans l’avoir lu, juste pour se faire connaître est une sorte d’irrespect. Je suis bien d’accord avec toi.
    Bon week-end Laurence !

    J'aime

  3. Tout d’abord j’adore ce bol; parfait pour les matins brumeux ! Au départ je ne voyais pas trop de quoi il s’agissait puis un  » évènement » sur mon site tout à l’heure m’a mis sur la piste et j’ai tout de suite pensé à cet article quand, « sous mes yeux ébahis » (comme dit l’expression circassienne), j’ai vu défiler pas moins de 17 étoiles du même « blogueur » en 3 secondes ( un blog en anglais de guérison ou pseudo-thérapie) … à peine croyable … pour ma part j’ai plutôt éclaté de rire ( une blogueuse avertie … par le bol de la colère … en vaut deux ) 🙂

    J'aime

    1. Ah ! Ah ! 17 pour un seul blogueur ! C’est certainement toi qui détiens le record ! 🙂
      Habituellement je relative, ce n’est que du virtuel tout ça, et on est bien d’accord il y a plus important. Mais voilà, à force d’être submerger ça m’a énervé. (C’est pas malin, beaucoup savent maintenant que ma patience n’est pas à toute épreuve !) 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. La quête au « j’aime »; le reflet d’une réalité.
    Vouloir être « aimé » en retour, avoir une importance sociale sur la toile. C’est triste car ça montre combien peu ont compris les choses vraies et pleines de valeurs et surtout combien ne sont pas bien tout simplement. Bien entendu, je parle des personnes qui cliquent sans prendre le temps de savoir si elles aiment ou pas.
    Moi, il m’énerve ce bouton j’aime car je ne clique pas toujours dessus, ce qui ne veut pas dire que je n’aime pas, mais je l’oublie.
    Bon week-end à toi Laurence 🙂

    J'aime

    1. Oui, Val c’est triste… parce que c’est aussi passer du temps à « aimer » dans le vide. Passer du temps à chercher la reconnaissance, peut-être même combler l’absence de présence réelle dans leur vie… c’est triste parce que ça parle d’indifférence…
      Cela dit, je ne doute pas de la qualité de tes passages ici ou ailleurs. Tes retours sont réels et attentionnés… peu importe « aimer » dans ce cas. Je le sais 🙂
      Bon week-end à toi aussi, Val.

      J'aime

  5. C’est une des raisons pour laquelle j’ai arrêté instagram il y a plus de 3 ans. Quand je commençais à avoir des abonnés, on me mettait des super commentaires. Et puis je glissais quelques photos que je trouvais sans intérêt et les super commentaires se faisaient aussi nombreux.
    Et ce n’est que de la photo…
    Allez y écrivez un texte nul, et vous verrez ! 😉
    Bonne journée
    Paul

    Aimé par 2 personnes

    1. Je suis bien d’accord, Paul, les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram, Twitter et bien d’autres sont de la poudre aux yeux, une arnaque à l’échelle de la valeur de notre besoin de reconnaissance. Ce coup de gueule n’est qu’un constat, je n’ai aucune illusion sur ceux qui vont à la pêche aux abonnés, c’est la loi de la visibilité qu’ils pratiquent. Il n’empêche, j’ose espérer que les blogs peuvent aussi enrichir, voire être un vrai lieu de partage. 🙂
      Bonne journée à vous aussi

      Aimé par 2 personnes

  6. Bonjour Laurence,

    Si tu veux expérimenter,

    Dans « Tableau de bord », « Réglage », il y a une option qui donne le choix de :

    Les Likes de WordPress sont:
    – Activés sur tous les articles
    – Activés sur les articles que vous choisissez

    J'aime

    1. Bonjour Sandra,
      Sincèrement je ne fais pas la course aux « j’aime ». J’apprécie ceux qui en déposent parce que je les pense sincères et oui cela me fait plaisir. Je crois aussi que ceux qui ne like pas peuvent aimer l’article mais qu’ils ne l’expriment pas et je respecte cela. Ma colère est tournée vers ceux qui like à tort et à travers sans prendre le temps de s’arrêter pour lire. Certes ce ne sont pas les plus nombreux, et c’est tant mieux, mais hier la flopée de like reçu en moins d’une minute a plombé ma journée. Pas grave, c’est déjà du passé 🙂
      Merci Sandra !

      J'aime

  7. Bonjour Laurence,

    Je suis passée hier sur votre blog après votre billet de colère, j’étais tentée de mettre ce fameux like, et j’ai même commencé à écrire un commentaire, puis perplexe et mal à l’aise, je ne l’ai pas fait. C’était le 3ème billet de colère publié que je lisais en à peu près 3 semaines, un mois.

    Je crois comme Gilles que chacun est libre de faire ce qu’il veut, ce qu’il peut et comme il peut, mais sans jamais oublier, et c’est le plus important pour moi, que derrière chaque expression et derrière chaque écran il y a toujours une personne avec tout ce qui la compose, et qui, elle, n’est pas virtuelle.

    En ce qui me concerne, je clique sur ce fameux bouton like pour dire à la personne ma présence entière sur son expression quelle qu’elle soit, et croyez bien Laurence que ce petit geste est chargé de sens pour moi, bien que je le trouve lapidaire, et je fais de même avec les commentaires quand il m’arrive d’en faire, parce qu’aussi beaucoup des commentaires qu’on lit s’apparentent au like dont il est question dans votre billet. Peut-être faut-il prendre les like et commentaires comme un « je suis présent-e, et je suis attentif-ve à ce que tu fais, même si je ne prends ou ne peux pas prendre le temps de beaucoup m’y attarder ». Et là je ne parle pas des collectionneurs d’abonnements !

    Je vous réaffirme Laurence quant à moi que j’apprécie beaucoup vos diverses et très sensibles expressions, que je prends le temps avec elles, même si je ne fais pas toujours des commentaires. Très belle journée à vous.

    Aimé par 5 personnes

    1. Bonjour lesbellesources,

      Lorsque j’ai écrit ce billet, je ne pensais pas faire réagir chacun de ceux qui me lisent mais, et sans doute avec une foi naïve, ceux qui ne lisent pas. Bien entendu que derrière chaque écran se trouve une personne avec tout ce qui la compose, j’en ai bien conscience, mais que certaines ne viennent que pour cliquer sur plusieurs articles à la suite sans prendre le temps de me lire, je trouve que c’est un manque de respect pour mon travail. C’est sans doute idiot, le respect de nos jours, on ne sait plus trop où il se situe, mais j’y tiens… Alors oui, je suis un peu en colère. Celle-ci n’est cependant en rien diriger contre vous ou contre quiconque qui avez pris le temps de venir déposer un commentaire ou même tous ceux qui me lisent et ne disent rien… Mais bien contre ceux qui sont sans cesse à la poursuite d’abonnements…

      J’ai répondu en ce sens à Gilles ainsi qu’à ceux qui se sont exprimés sur cet article. J’ai également dit qu’effectivement je pensais qu’un like peut dire beaucoup pour ceux qui prennent réellement le temps de venir lire ici ou ailleurs. J’agis de même, quelquefois moi aussi, parce que ce n’est pas toujours facile d’exprimer ce que l’on ressent.

      Je ne doute pas de la qualité de vos silences. Ils me parlent autant que la qualité de vos articles. Merci lesbellessources

      Aimé par 1 personne

      1. Merci Laurence de votre retour, j’ai bien compris que votre coup de colère ne s’adressait pas à moi, mais j’ai de mon côté été contente d’avoir l’opportunité de préciser que les like pouvaient aussi contenir des « parts » de la personne qui les met. On n’a eu aussi l’heureuse opportunité de se rencontrer et fortement sur un des articles des Belles Sources, et ce moment-là bien concret était chargé de sens de part et d’autre, et je vous en remercie à nouveau. J’apprécie votre commentaire, et j’apprécierai toujours autant toutes vos créations, toutes vos expressions Laurence. Merci encore d’avoir pris le temps de ce retour.

        Aimé par 1 personne

  8. J’avoue ne pas prêter attention à cela.
    Toutefois je peux comprendre ton ras le bol. Certains cliquent sur tout ce qui passe, sans prendre le temps de lire. Pour moi le savoir vivre commence par au moins laisser un commentaire sous un billet, un commentaire qui est lié au billet d’ailleurs. Parce que parfois certains commentaires sont complètement hors de propos aussi!

    Aimé par 2 personnes

    1. Quand tu reçois une flopée de « j’aime » en moins d’une minute pour nombre de tes articles tu t’interroges forcément sur la valeur de la présence de ceux qui laissent de tels « messages ». En tout cas c’est mon cas. 🙂
      Je n’y prête pas trop attention d’habitude mais là en peu de temps plusieurs personnes ont laissé leur trace ainsi… On est bien d’accord, ce n’est pas grave et j’ai plutôt tendance à me concentrer sur les belles choses que je reçois habituellement.
      Tu vois, ne pas laisser un commentaire ne me dérange pas, j’ai parfois du mal à exprimer ce que je ressens sans trop parler de moi (surtout après lecture de tes billets) un simple « j’aime » peut exprimer beaucoup aussi. Et les commentaires hors de propos… ah, ça la compréhension de chacun me dépasse aussi parfois…
      Merci Marie.

      Aimé par 1 personne

  9. Le truc, c’est qu’on ne sait pas (qu’on= moi) toujours dire clairement ce qu’une lecture m’inspire
    il me faut parfois un peu de temps pour infuser ( trois jours pour mon dernier commentaire chez Frog). Alors, laisser au moins une petite marque de passage, un petit caillou marqueur…

    Aimé par 4 personnes

    1. Je suis d’accord Carnets. J’ai moi-même besoin de temps parfois après lecture pour dire les choses. Parfois même je n’en dis rien, j’y laisse seulement trace de mon passage, pour dire « j’ai lu, j’ai aimé. Merci ». Je ne remets pas en cause la valeur de ces marques de passages-là.

      Aimé par 2 personnes

  10. Personnellement, je pense que le lecteur ou la lectrice fait absolument ce qu’il ou elle veut. Il et elle sont libres. Il se peut qu’un petit clic sur « j’aime » signifie un petit quelque chose. Je ne le ou la connais pas; je ne connais pas son histoire. Comment pourrais-je en « attendre » quelque chose ? Et puis, est-ce important ? Je ne crois pas. L’important est ailleurs, dans la qualité, dans la pérennité. Je peux aisément me contenter de goûter un échange que je vois comme un peu plus « profond ». Bien sûr, WP ajoute des nombres … qui ne signifient guère plus qu’un modeste « j’aime ».
    Douce journée, Laurence.

    Aimé par 3 personnes

    1. Gilles, quand tu reçois neuf j’aime sur différents articles en l’espace de moins d’une minute alors que la lecture nécessite au moins trois minutes voire plus par article, il me parait évident qu’il n’y a pas eu lecture. Ce message est essentiellement adressé à ces personnes-là. Celles qui cherchent à faire le maximum de vues sur leurs propres blogs… Là est mon propos.
      En aucun cas je ne remets en cause les autres lecteurs qui passe me lire. Qu’ils me laissent des « j’aime ou pas, des commentaires ou pas. Je suis bien d’accord qu’un ‘j’aime » peut représenter beaucoup pour celui ou celle qui ne sait pas dire autrement ce qu’il veut exprimer. J’en use aussi en toute conscience… parce que c’est aussi une marque de respect envers celui que je viens lire et dont je viens d’apprécier l’article…
      Merci pour ton retour. Bonne journée à toi aussi.

      Aimé par 1 personne

  11. Par contre j’aime bien faire un clic sous un commentaire quand parfois une autre personne exprime mieux que je ne l’ai fait ce qu’il pense. Mais c’est à double tranchant car certains, pardon pour le mot, s’en servent pour racoler pour leur compte.

    Aimé par 2 personnes

    1. ah, oui, c’est vrai il y a aussi la barrière de la langue qui disparait en un clic…
      Cela dit, si on ne comprend pas une langue et que l’article nous intéresse, on peut pousser la curiosité à le faire traduire, (c’est ce que je fais) ça demande juste un peu plus de temps, mais ça vaut le coup 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Mais Andréa, je ne m’attends pas à ce que vous ayez le temps de lire toutes mes élucubrations ! Vousme lirez quand vous en aurez le temps et l’envie et cela me convient parfaitement. D’ailleurs, meme en ayant lu, personne n’est obligé de liker. 😉

        J'aime

  12. 🙂 🙂 Moi qui croyais que tu nous avais préparé un chocolat chaud 😉
    Il y a aussi les commentaires du style « merci du partage » que certains dispensent généreusement sans rien regarder sur une centaine de blogs par jour.
    Ce système de donnant – donnant fausse tout le plaisir, il faut s’en détacher, garder le plaisir d’écrire et de lire ce qui nous plaît ailleurs sans se soucier du reste.
    Tu n’as pas la possibilité de retirer ce clic?

    J'aime

    1. 😀 ! J’aurais préféré 😉
      D’habitude je ne réagis pas à tout ça, (tout du moins pas sur le blog) mais le bol est plein… Trop plein !
      J’ai pensé à le retirer mais j’hésite. Je me dis que ce clic a tout de même une valeur pour ceux qui viennent me lire et ne savent pas toujours exprimer ce qu’ils ressentent. C’est dire je suis passé, j’ai bien aimé te lire aujourd’hui… (interprétation très personnelle)

      Aimé par 1 personne

  13. Tout à fait d’accord avec toi, Laurence et c’est pourquoi je mets parfois du temps à ‘liker’ un article car j’attends de pouvoir prendre vraiment le temps d’apprécier son contenu 😊
    Des gros bisous!

    J'aime

      1. Je comprends ce ras-le-bol : j’ai parfois des gens qui « likent » un article de + de 50 lignes alors que je viens juste de le publier ! Il est évident qu’ils ne l’ont pas lu… C’est à ce demander s’il ne s’agit pas de bots !
        Liker un article sans l’avoir lu je ne vois pas l’intérêt… C’est comme dire « j’ai pas vu le dernier Spielberg mais franchement je l’adore ! »

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s