Donner vie

tyler-dozier-157879-unsplash

C’était hier où peut-être déjà demain. Je ne me souviens plus vraiment. Le temps a cessé sa course à ce moment-là. Instant suspendu. Suspendu dans la mobilité de nos corps.

À l’orée des arbres, tu caresses l’air et saisis l’hésitation de mon existence. Je chancèle dans le chant des feuilles qui s’agitent. Je suis petit, homme à peine né, pétri de doutes. Je traîne mes années d’errance comme un poids trop lourd.  Me vois-tu devenir père ?

Grondent les volcans. Tremble la terre.

Il est temps d’ouvrir les yeux, de justifier le futur. Tu es le vent et je suis la matière. Matière à la densité écrasante. Et pourtant nul passé ne m’habite quand je te regarde. Je fais fi de toutes mes difficultés à avancer sur la route empruntée.

J’effleure de la pulpe de mes doigts les tiges qui dessinent ton bras. Entre ombre et lumière, tu m’accueilles dans le souffle de nos émotions. Ta peau respire la menthe poivrée, les subtils parfums boisés de la forêt. Ton corps, l’assurance de nos devenirs.

Femme arbre à l’écoute de ma sève, ma semence à l’intérieur de toi forge déjà l’avenir.

Une photo, quelques mots. Atelier Bric à Book 315

Photo : © Tyler Dozier

28 réflexions sur “Donner vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s