évolution d’une toile

 

J’ai réalisé ce tableau en 2012 à la suite d’une démonstration de mon travail dans la classe de mon fils, alors en grande section de maternelle. Il avait servi de base explicative à un tableau « Le souffle du vent » que j’avais fait précédemment. Depuis il était stocké et prenait la poussière avec un grand nombre d’autres toiles.

J’ai envie de peindre, mais pas de toile vierge. Je n’en achète plus qu’une ou deux par an. Je privilégie l’achat de tubes de peinture. Alors je décide que celle-ci servira de base à une nouvelle peinture.

Pour cela je recouvre la totalité de la toile de bouts de papier déchirés. (J’ai un grand nombre de feuilles de la première mouture du roman que je viens de terminer d’écrire qui fait très bien l’affaire)

Le support est plein de reliefs. A certains endroits j’y superpose plusieurs couches de papier afin d’en atténuer la texture irrégulière, à d’autres endroits je décide qu’une seule couche suffira. Voilà une nouvelle toile, créée à partir de feuilles de papier à recycler, de mots encore à l’intérieur de moi qui, petit à petit, prennent vie dans une autre dimension.

articleblog

Ne reste plus qu’ à laisser parler les couleurs

Pour découvrir « Le souffle du vent » c’est ⇒ ici

Pour voir la finalité de ce travail c’est ⇒ ici

 

 

Publicités

26 réflexions sur “évolution d’une toile

  1. Je me fais un ouiquende peinture, j’ai acheté cinq toiles et de la peinture, j’ignore ce que je vais peindre même si j’ai une intention de départ parfois. Je fais dans l’abstrait, c’est bien pratique ! Quand je termine un projet écriture (mon feuilleton) hop on passe aux pinceaux ! Content de voir que je ne suis pas le seul !

    Aimé par 1 personne

  2. Rien ne se perd tout se transforme, voilà ce que je retiens de ta si belle réalisation. Les mots trouvent toujours leur sens et même quand ils sont mêlés, ils nous parlent encore.
    Bien à toi, tailleuse de mots

    J'aime

    1. Quand bien même les mots recouvrent à présent une toile qui a déjà un vécu, j’aime l’idée qu’ils continuent leur voyage… C’est donner une expression nouvelle aux deux formes de langage que j’utilise pour m’exprimer.
      Merci beaucoup Bizak pour ton beau commentaire.
      Tailler les mots… ça me plait bien 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s