Seuls les rhizomes

Au fil des tracés de lignes, à la croisée des droites, c’était sans cesse la même méfiance. La même insignifiance. Dans l’architecture urbaine la trame se mêlait à l’absence. A l’infini, l’escalator définissait le nombre de nos pas. Nous frôlions l’exil.

Chaque jour nos regards posés sur l’écran de notre existence fuyaient l’équilibre. Images, sons, mots entre gris et blanc percutaient et frappaient le renoncement. Un tambour sourd, étranger à notre mouvance aspirait le vide. La variance perturbait nos sens. On tanguait sous le manque de repères, on retenait le virtuel et sous nos doigts s’agitait la parole de nos architectures digitales, tandis que dans le vent.

Oui dans le vent. Le lent, lent balancement des hautes tiges pourchassait l’air. Bambous fendant le ciel de l’architecture végétale, je m’inventais des rêves. J’oscillais, entre doute et courage. Funambule des temps à venir, loin de l’indifférence, loin de nos errances fragiles et de nos charpentes rigides, je regardais les herbes hautes. Nous étions si frêles. Éphémères.Des brins d’existence dans le vaste monde.

Seuls les rhizomes couraient la terre des millénaires.

 

Une photo, quelques mots Bric à book 321

Photo : ©Zhu Liang

24 réflexions sur “Seuls les rhizomes

  1. C’est très beau ; une pensée profonde inspirée de cette photo qui en dit long. ( Dehors, séparée de nous par nous la nature nous observe et semble prendre pitié ). Et puis cette fin sur la condition fragile de l’humanité . Et cette phrase si puissante « Seuls les rhizomes couraient la terre des millénaires. » Je sais qu’elle va résonner longtemps en moi . merci

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s