A la traversée des rêves

a la traversée des rêves

Dès qu’il posait sa tête sur le traversin, Hugo rêvait. Et dans ses
rêves l’univers flottait à l’horizon des mondes. Aventureux, voyageur
ambulant dans l’immobile et le mouvant, il effaçait les rides du temps et
parcourait à grandes enjambées le ciel ouvert à tous vents. L’océan
s’ouvrait sur l’aube. Dans la ville, chaque rue s’illuminait au passage
des étoiles. La voilure des mats se gonflait d’espoir.

Hugo rêvait. Et à chaque voyage les cercles s’émancipaient des
courbes et les lignes s’arrondissaient aux éclats de lune. Certains jours
s’offraient un air de vacances, tandis que les nuits s’animaient au
désordre de l’équilibre. Nul besoin de passerelle pour atteindre la
sagesse. Elle affleurait les pensées les plus intimes, les plus sauvages, et
poussait haut vers le soleil les fleurs de pissenlits. Les oiseaux volaient à
contre-courant. Les arbres, ô les arbres, tiraient de leurs racines la sève
antique. Les branches lourdes de fruits mûrs nourrissaient la Terre.

Hugo rêvait. Et, dans ses rêves, frôlait les constellations, caressait l’apesanteur, se dressait dans l’amplitude du présent. Au frémissement du sable, le désert se peuplait d’avenir. Hugo pouvait dormir tranquille.

Vieillir n’était alors plus une étape à franchir.

Sous la houlette d’Emilie, les Plumes d’Asphodèle reviennent ! Un mot : TRAVERSÉE. Il en résulte treize mots avec lesquels jouer.

Publicités

36 réflexions sur “A la traversée des rêves

  1. Succulent texte qui navigue au rythme de la prose, dont les mots choisis voguent au crêt des vagues et les compléments tapissent d’images les grands fonds oniriques.

    Ami, vous revenez d’un de ces longs voyages
    Qui nous font vieillir vite, et nous changent en sages
    Au sortir du berceau.
    De tous les océans votre course a vu l’onde,
    Hélas ! et vous feriez une ceinture au monde
    Du sillon du vaisseau.

    Un autre Hugo voyageur 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai l’impression de partir en voyage dans l’intimité d’Hugo.Cela donne envie qu’il rêve à nouveau et c’est rassurant. Peut être rêve t-il de ce don nous manquons.
    C’est un beau texte et ta toile bleue lui va à ravir.
    Merci pour cette belle évasion pleine de légèreté et de bien être.
    Je te souhaite une belle journée.

    Aimé par 2 personnes

    1. Zut, je n’avais pas vu ton commentaire sur ce texte. C’eut été dommage de le rater parce que tu as l’art de pointer du doigt des petites petites qui me parlent. Je crois que oui, Hugo rêve de ce dont nous manquons et je me plais à croire que certains rêves forment le futur si ‘l’on sait rester à l’écoute… 🙂
      Mille mercis de ta visite sur ce texte. Val et de l’appréciation sur ma toile qui l’accompagne.
      Bon dimanche à toi.

      J'aime

  3. Deux jolis textes à lire ce matin (le tien et celui de Carnets) + un tableau, qui d’un coup d’œil, m’emporte vers quelque rivage bleu, peuplé d’oiseaux. Une vague géante roule et s’approche. Une seconde, celle d’Hokusai traverse mon esprit.
    Merci pour ce poétique partage 💚 !

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s