Lorsqu’un tableau s’en va

Acrylique, peinture relief

Format 80 x 80

Le tableau ci-dessus était en passe de devenir un autre. J’avais l’intention de recouvrir la toile et de retravailler autre chose. Et puis, la semaine dernière un ami de mon fils aîné est passé nous voir. Il habite depuis deux ans en région parisienne. Boulot oblige. Éloigné de sa famille et des amis . Alors il m’a dit, j’aimerai acheter un de tes tableaux pour l’accrocher chez moi et c’est celui-ci que je veux.

C’est un jeune homme qui, depuis l’enfance, m’a vue m’approprier l’espace à vivre de ma maison pendant des heures et ensuite voir le lieu retrouver son origine première. En grandissant, il s’est parfois étonner de me trouver à peindre à des heures très tardives. Il a vu mes toiles un peu partout s’amonceler aux cours des années. A travers ce tableau choisi et l’émotion ressentie à l’idée qu’il veuille l’acquérir, j’ai pensé qu’il y avait, outre le plaisir de s’acheter une toile, tous les souvenirs qui englobaient les années vécues et tout ce qu’elles représentent pour lui.

J’ai songé qu’à partir de maintenant, ce tableau va vivre ailleurs et que d’autres souvenirs vont se construire autour de lui… Puissent-ils être encore de beaux partages.

Publicités

20 réflexions sur “Lorsqu’un tableau s’en va

  1. quelle jolie histoire, Laurence et ce n’est pas une fiction! je suis vraiment contente pour toi et pour ce jeune homme car je crois à l’énergie des objets et qui plus est des créations comme les tiennes…..ainsi ton tableau transmet à la fois ta propre énergie créatrice de femme (ton empreinte) mais également celle que dégage ton oeuvre elle-même…..je ne sais si je me fais comprendre 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Maly, je suis très touchée par ton commentaire qui exprime bien ce que j’essaie de transmettre et ce que je ressens au moment où je peins et qui, une fois l’œuvre terminée, tu as raison, véhicule aussi sa propre vibration. Et si celle-ci « parle » à celui ou celle qui contemple le tableau, j’estime c’est que j’ai réussi… 🙂
      Je t’embrasse.

      Aimé par 1 personne

  2. C’est beau un tableau qui part vivre sa vie ailleurs…
    Il est superbe en plus. Et si il enchante le quotidien d’une personne qui compte et pour quoi tu comptes, c’est encore mieux.
    Belle journée Laurence.

    J'aime

  3. C’est excellent. Ton, enfin maintenant, son tableau, n’est pas qu’une simple œuvre visuelle. C’est une portion de vie. Je trouve ça vraiment riche qu’il aille chez quelqu’un qui le « connaisse ». Une belle continuité après sa création. Je trouve ça touchant, bien plus que si ton tableau allait chez un « simple » acheteur.
    Je file voir la suite de tes publications 😉

    Aimé par 2 personnes

  4. Ce jeune homme a un goût très sûr. Petit pincement dans la poitrine de l’artiste, au moment de la séparation, j’imagine. C’est toujours un moment important, pour les deux parties (parce que bien entendu, c’est un échange qui va bien au-delà de la transaction financière)
    Beau 1er mai Laurence !
    PS : m’en fous si je me répète : j’aime beaucoup ton travail de peintre.

    Aimé par 1 personne

    1. Pas de pincement au coeur, au contraire. J’aime quand mes tableaux vont vivre ailleurs que chez moi. 🙂 C’est valorisant et donne une légitimité à mon travail.
      Là, effectivement j’ai été très touchée de voir combien c’était important pour lui d’avoir un tableau de moi chez lui… malgré le temps qui passe, les aléas de la vie, l’éloignement, il y a quelque chose de fort qui perdure.
      Merci Marguerite, j’apprécie que tu te répètes 😉

      Aimé par 4 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s