Voici le mois de mai (Agenda ironique)

Poème en forme de bouquet de fleurs. Calligramme de Guillaume Apollinaire (1880-1918)

La plume fragile et moi-même avons été désignées pour animer ce nouvel agenda. Par manque de temps, c’est La plume fragile qui mène avec beaucoup de réactivité et de créativité ce mois de mai dont le thème fait la part belle aux textes printaniers. Comptine, poésie et pour corser le tout un peu de folie avec quatre mots à intégrer :
énergumène, schizophrène, maringouin, lambrusque

Les détails de cet agenda sont à lire chez LaPlumefragile

Bonne inspiration à tous.

18 réflexions sur “Voici le mois de mai (Agenda ironique)

  1. Permettez-moi, coin-coin, de transformer votre jeu à ma guise sans que le déshonneur se déguise derrière des éminences grises, le temps étant à la brume.
    Cet énergumène aime les marins tintouin dont la lampe brusque des ciseaux freine.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s