Être de terre et de lumière

Je porte en moi des millénaires d’existence, la patience de nos pères et la sagesse de nos mères. De la semence à la sève, la terre, le ciel, l’air et le feu m’ont façonné. J’accompagne les sources et le vol des oiseaux, le feu du couchant et la quiétude de l’orient.

L’histoire est récente mais elle prend naissance dans les temps anciens. Un matin, l’Homme a posé sa main sur moi et dans le flux de son sang, j’ai entendu le regard fuyant du monde et toutes traces des humains sans repères. Il portait en lui nombre de pensées en déroute, vacillait sur les brèches de l’existence, petit être usé par des siècles de bitume et de vanité. Ses racines, frêles et périssables avaient délaissé l’essentiel, négligé les modes et les façons de grandir. J’ai puisé loin dans le journal du temps pour lire la mesure de ses erreurs, les nœuds innombrables, les heures glaciales et les orages violents. Pour l’Homme j’ai absorbé les maux de la terre, drainé les trop pleins. J’ai plongé dans les abîmes pour y recueillir la mémoire et l’origine du monde, et dans l’intervalle, j’ai vu le corbeau planer près de mes cimes, tournoyant comme un radar en quête de réponses. La terre grondait, respirait l’air en souffrance et la peur des hommes sans foi. J’ai traqué chaque manque, chaque gouffre et réparé chaque vibration interrompue, offrant des courbes d’horizon et de l’audace, pour accueillir la vie. J’ai ouvert toute amplitude pour, tel un boomerang, lui permettre de revenir à la source. Alors, des racines profondes le chant des montagnes a jailli et dans la résonance du jour les ragots se sont tus. Et comme des notes de musique longtemps réprimées on a à nouveau entendu iodler les mers et le vent.

Pour les plumes d’Asphodèle chez Emilie. Du thème Echo ont découlé 13 mots à placer : montagne, mode, ragot, radar, corbeau, iodler, boomerang, hoquet, résonance, journal, gronder, profond, glacial. J’ai fait l’impasse sur hoquet.

Photo : © Lucile Duneau-Délis

27 réflexions sur “Être de terre et de lumière

  1. Je suis ébahie de voir de quelle belle façon tu permets aux mots de s’unir. Après ce très beau texte, je suis allée voir les mots et je suis vraiment étonnée. Je vois les mots comme des sons acérés qui se transformeraient en une belle mélodie.
    Je passe vraiment un agréable moment en lisant, ce matin, tes mots ou tes couleurs

    J'aime

  2. fort beau texte qu’on pourrai intituler « Journal et témoignage d’un arbre séculaire ». Un témoignage d’un arbre qui parle de ce qu’il a v, des combats qu’il a menés et des attaques contre lesquelles il a tenu bon.
    Un arbre qui a vu passer les âges, témoigne comme un vieux sage expérimenté qui semble avoir son idée sur ce qu’il a vu et sur l’Homme
    Un superbe texte qui illustre très bien cette photo d’arbre bien dressé sur ses racines, un arbre fier et majestueux qui semble conquérir les cieux et qui, de sa hauteur a dû voir tant de choses.

    Aimé par 1 personne

  3. Oh la la ! Que c’est beau ! Je crois que je vais aller de ce pas, enlacer le mûrier platane de notre jardin. Me dira-t-il de si belles choses ? Il est encore juvénile et ne pourra que me raconter des fadaises. Je vais plutôt me diriger vers le vieux cerisier. À défaut de répondre à mes questions, il fera tomber sur ma tête les pétales blancs qui décorent ses branches. Bisous Laurence. Bon week-end.

    Aimé par 1 personne

      1. Les pétales volent de tous côtés. Notre cerisier a poussé tout seul chez nous. Un rejeton de celui du voisin, certainement. Il donne de magnifiques cerises. Et je peux les cueillir depuis le balcon.
        Qu’est-ce qu’il me tarde ! 😋 bisous.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s