Portrait de Lise

Pastels à huile sur canson (21×30)

Quand Mathieu dessine c’est au changement de pose que le corps de Lise se métamorphose. Du trésor intime il ouvre la voie à l’inspiration démesurée. Il passe du noir à la couleur. C’est un voyage aux rythmes variables, aux subtiles liaisons qui relient le négatif au positif.  Il crée. Il crée l’espace et la matière et d’une inflexion imaginaire, fait naître un équateur idéal aux chemins changeants.

Il mesure l’ombre au creux des lignes et, le geste large, il esquisse les arrondis vastes, les rondeurs courbes jusqu’à conquérir le mouvement furtif du trait. D’un doigt il écrase la craie grasse, l’applique aux contours, gonflant les formes, exagérant les parallèles, traquant la moisson de couleurs comme une exubérance estivale. Il élargit le monde avec une pointe d’obsession cardinale. Il épouse l’air, la terre, la chair. Hume la peau épicée, effleure et pétrit l’abandon du corps ; toute liberté que Lise lui concède.  

Puis comme signature, appose au coeur de la toison brune, une petite étoile blanche.

Les plumes d’Asphodèle chez Emilie. Du thème latitude ont découlé les mots suivants : changement, voyager, étoile, mesurer équateur, positif, vaste, parallèle, liberté, trésor, cardinal, courrier, conquérir. J’ai laissé de côté le mot courrier

Le dessin « Portrait de Lise » a été crée à partir du texte. J’ai utilisé les quelques pastels à l’huile retrouvés dans le fond d’une boite de matériel de peinture.

28 réflexions sur “Portrait de Lise

  1. Elle est belle, Lise. Toute de douceur relâchée, abandonnée au plaisir des sens sous les doigts de son créateur. (dans le texte 😉 )
    J’ai tourné la dernière page du pavé que je lisais, je vais aller me promener avec Nathanaël incessamment sous peu. Bisous Laurence.

    Aimé par 1 personne

  2. Imaginé (ce geste du peindre) ou vécu (parce que tu es le peintre) en tous cas, on a envie de l’observer attentivement ce tableau, tellement l’action est bien rendue 😉 Bien vue, coquinerie dans le placement de l’étoile, j’aurais choisi le cœur (au risque de déséquilibrer la poitrine) ou le front (mais toute nue, exposée comme ça, elle n’a pas l’air d’un ange) alors on garde cette chute avec l’étoile bien placée ❤ C'est beau

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Alma. J’ai travaillé à la craie « grasse » (pastel à l’huile), ça a un côté un peu « magique ». Les couleurs se mélangent bien entre elles, sans effort et finalement ne demandent que peu de contraintes matérielles : un bout de table, une feuille à dessin, quelques craies… une fois le texte écrit, l’illustration s’est imposée rapidement, comme une évidence.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s