Métempsychose

Si par-delà les arbres tu m’entends dans la sagesse de ceux qui sont partis

je trace comme on trace sa vie à l’écoute de tous les vents

et dans l’élan j’entends le mouvement de l’eau frémir sous la terre

j’entends la respiration de nos cellules vibrer comme s’envole la voix circulaire et puissante du chant des anciens.

Je me reconnais alors dans le vaste monde

en racine indissociable de la terre molle et de la mer

et l’accomplissement de toute vie est un recommencement.

16 réflexions sur “Métempsychose

  1. Ton texte me plait beaucoup Laurence, j’y retrouve certaines de mes propres pensées. Et dans ta création je ressens les racines des arbres comme les racines de nos vies, de ceux qui nous ont donné cette vie, de leurs parents, arrière grands parents. Un arbre c’est vraiment la généalogie de tout individu. C’est peut-être pour cela qu’on appelle leur donne le nom « d’arbre généalogique ». Ils sont notre source profonde

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s