T’aimer

à l’horizon des vagues dans le vent
dans le silence des voix et le chant de la mer
à l’épaule caressée comme au premier matin
je te regarde
et au bruit du monde en furie
j'écoute l’essentiel

à la lumière des années qui passent
peut-être est-ce cela l’amour 
dans l’âge des corps qui se fanent 
cet instant tendre et sauvage
de la vie qui circule 
en murmures fous et sages
Publicité

11 réflexions sur “T’aimer

  1. Oui Laurence, l’essentiel est peut-être dans le temps, les corps qui se fanent et la vie qui, malgré tout, continue à nous passionner, à nous donner beaucoup, à nous surprendre, à nous dire qu’il faut se battre pour garder le coeur battant de mille émotions.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s