Jour bleu

Après l’aube, le silence entre dans le jour. Les heures paressent encore, à l’abri des noctambules endormis. Le vent vibre dans les cimes des pins maritimes, le jour s’aventure, vagabond ; bleu comme l’été, animé de lumière et de feu.

On pourrait croire le monde à la lisière de deux mondes et, le ciel à notre portée, dans cet équilibre parfait qui chemine entre les racines. J’entends courir la promesse des fleuves à travers la terre et tous les chemins secrets épousant le paysage.

De chaque ébauche à venir

Il se pourrait que dans la précipitation on ait éloigné la boite des souvenirs

Oublié comment rendre l’esquisse tendre.

Là, au pied des arbres courbés par le vent

laisse tes doigts glisser le murmure de l’eau sur ma peau

Et nos corps d’argile, pétris de fréquences connues et inconnues

Se risqueront à nouveau au flux du temps.

On pourra alors de chaque ébauche à venir

Gommer les indécisions

Balayer les éclairs et les bruits avec diligence

Bousculer la prudence trouver remède et solution.

Et si la quête éperdue perdure

Trouver les minutes qui rapprochent

Au besoin ralentir

Partir

Les plumes d’Asphodèle chez Emilie. Du thème VITESSE, 12 mots à placer : Précipitation, pied, éclair, boite, courir, (vélo), temps, diligence, minute, risquer, ralentir, remède. J’ai délaissé le vélo, j’ai préféré marcher 🙂