Origami surprise

Cet été, Aloïs, ma fille ainée nous a rejoint quelques jours dans Les Landes. Comme un appel à dessiner, il traînait sur la table une feuille de couleur unie dont elle se sert pour tester ses pliages d’origami. J’y ai griffonné quelques graphismes colorés avant qu’Aloïs ne donne vie à une grue de papier dont voici quelques étapes avant sa finalisation. Ce duo improvisé nous a donné envie de travailler sur de futurs projets communs.

A suivre, donc.

Petites graines de bonheur -5

Cet été, dans Les Landes, j’ai délaissé pour un temps les galets pour les coquillages ramassés sur la plage et les petites graines de bonheur se sont fait couleur locale. Ainsi lors de balades en forêt ou près des dunes, quelques-unes d’entre elles ont été semées… et rapidement trouvées 🙂

Photos : Amaël

Petites graines de bonheur – 4

Avec la complicité de mes aînés les petites graines de bonheur voyagent hors de la région Occitanie.

Et puis au cours de l’été de nouvelles graines voyageront vers d’autres lieux.

A suivre.

Mont Valérien, Paris ouest.

Parc des Landes, Suresnes

Quai de l’avenue de New-York, Paris

Meaux (77)- Rue piétonne du centre-ville

Meaux – Cathédrale

Travail en cours (détails)

A force de travailler sur ce tableau , je me demande si les détails proposés révèlent le moindre mystère. Il est certain que je ne pourrais jamais porter le même regard que celles et ceux qui les voient pour la première fois. Toutefois ma vision de chaque détail est également mon interprétation de ce qui se vit sur la toile au moment où je photographie ces détails. C’est à la fois déroutant et stimulant, cette notion de tableaux à l’intérieur d’un même tableau.

Travail en cours (détails)

En ce moment le quotidien est dense aussi ai-je un peu moins de temps à consacrer à la peinture. Pourtant lorsque je peins le peu est grand. D’une amplitude qui me nourrit durablement. Je mesure ma chance à chaque trait déposé sur la toile. J’oublie le métier précaire, les ventes quasi inexistantes, le pourquoi, le comment, toutes ces remises en question qui me bousculent régulièrement. Le monde de l’art est inconstant et fragile mais tant que l’art dans le monde ne cesse d’être, de transmettre, d’émouvoir il demeure invulnérable.

Pour mieux visualiser les détails cliquer dessus

Le tableau sur lequel je travaille est une ancienne toile où la peinture en relief et les collages de papier sont importants. Chaque nouveau trait que je trace est dévié à un moment ou l’autre par les formes déjà existantes. Néanmoins, je persiste à ne pas en tenir compte afin de mettre en évidence l’inspiration du moment. Il n’en demeure pas moins que l’ancien tableau enrichie le nouveau. A suivre…