Mise en regard : Laurence Délis.

Emue à chaque fois que l’un de mes tableaux inspire de la poésie
Merci tiniak ❤

poLétique et tocs

Aligne-m’en (des soieries très précieuses)

Fort peu me peine un crépuscule
à l’or rangé
(ainsi qu’on voit aux défilés
passer les armes)
Le jour finit, mais n’y saurais
verser des larmes
et nulle antienne de capule
à dégorger

Les charmes doux d’un mois de mai
se font sentir
aux doigts regarnis des fruitiers
à la parade
un fleuve y va de nouveaux ris
sa promenade
où des amoureux alanguis
viennent frémir

Demain s’éloigne de ma vue
pourtant qu’un soir
a relégué ce jour d’avril
entre les murs
Moi, c’est pour les nocturnes fronts
que je suis mûr
que je m’offre un faste abandon
au bon vouloir

Aïe ! l’ai-je encor entr’aperçue
Ma Douloureuse ?
Elle était, ça ! trop trop heureuse
à regarder
J’aurai passé ma nuit de brute
à m’enrayer
dans les alignements du port
et ses rieuses

Illustration : Laurence Délis, L'Avancée du Jour, sur le meilleur blog de poésie moderne, Les poLésiqaques, du poète tiniak.
Illustration :Laurence Délis,L’Avancée du Jour.

tiniak ©2022…

Voir l’article original 10 mots de plus

3 réflexions sur “Mise en regard : Laurence Délis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s